Blog' day

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Recommander

Lectures

En cours
Specials - Scott Westerfield

A lire
Milles Soleil Splendides - Khaled Hosseini
Lieutenante - Marine Baron
Shoes Addict - Beth Harbison

Mes livres préférés
Charlotte Brontë - Jane Eyre
Contours du jour qui vient - Léonora Miano


Les livres lus
: A lire  : moyen  : décevant
Stephenie Meyer - Fascination
Stephenie Meyer - Tentation
JL Fournier - Où on va Papa?

Tatiana de Rosnay - Elle s'appelait Sarah
Uglies - Scott Westerfeld
Charlie n'est pas rentrée - Nicci french

Concours


Bienvenus chez moi

Un petit bazar de tout et de rien: ma vie, ma famille, mes broderies, la cuisine et le tricot depuis peu...

Rufisque - Sénégal

Mardi 13 novembre 2 13 /11 /Nov 14:26
S'ABSTENIR!!!!!!!!!!


Didi je te déconseille de lire cet article, toi qui n'aimes pas les bêbêtes tu vas fuir si tu lis la suite.

Il y a maintenant 2 semaines j'ai senti une forte démangeaison dans la pulpe d'un doigt de pied. Après quelques jours de cohabitation avec cette démangeaison, elle s'est déplacée sur le côté du doigt de pied puis sur le dessus du pied lui même et là un sillon rouge plein de volutes est apparu sur mon pied. Sillon qui progressait au fur et à mesure que la démangeaison se déplacait.



Au début, en mettant un pansement un peu serré sur la zone de démangeaison j'arrivais à limiter la casse et à cohabiter avec mon ver. Je sais toute personne normalement constituée serait allée voir un médecin au bout de 2 jours, mais j'ai fortement hésité à aller voir les médecins locaux qui à coup sûr m'auraient prescrit un antipalu. j'avais donc décidé d'attendre la venue du médecin de la station pour lui montrer.
Malheureusement, jeudi matin au réveil, je me suis cogné sur le pied de lit pile sur mon colocataire qui m'a bien fait mal pour se venger de cette attaque. Impossible donc de reculer, vendredi matin direction l'infirmerie.
Et  donc alors que je croyais avoir un simple ver de Cayor, il s'agissait d'une Larva Migra (un parasite migrant qui se déplace sous la peau) sans danger pour l'homme qui a part la trainée rouge et les démangeaisons ne fait rien de plus qui s'attrape (comme me l'a expliqué le médecin) lorsque l'on marche pied nus dans le sable... Tiens ce n'est pas moi qui avait écrit cela?? (lien vers "instincts")

Je dois donc me faire un pansement de vaseline+médicament vermifuge sur le pied et prendre un médicament anti-parasite pendant quelques jours. En espérant que je ne garde pas la jolie trace rouge sur mon pied..
Par Titsev - Publié dans : Rufisque - Sénégal
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Samedi 10 novembre 6 10 /11 /Nov 14:10
J'aime marcher pieds nus, j'aime sentir le sol sous mes pieds,
J'aime marcher sous la pluie, laisser les gouttes tomber et glisser sur moi,
J'aime le crissement du stylo sur la feuille de papier, j'aime le bruit des pages que l'on tourne...
Je crois que mes origines campagnards aiment bien reprendre le dessus, me rappeler d'où je viens.
Mais non, je crois que ce sont mes instincts qui reprennent le dessus.
A une époque où j'étais mal dans ma peau, mal dans ma vie, je me suis demandée si il n'y avait pas eu une erreur d'aiguillage là-haut, erreur sur l'époque où je suis née. Mais là encore non, il n'y a pas eu d'erreurs, je suis une femme de mn époque, juste que j'aime écrire sur une feuille, laisser la poésie des mots naître sous mon crayon plutôt que sur mon clavier, une femme qui aime marcher pieds nus et qui se dit que mine de rien écrire au crayon à la fin cela fait mal a poignet...
Bref, tout cela pour dire que non, ce n'est pas moi qui ai écrit "La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules" (de Philippe Delerm).

A savoir que j'ai préparé ce texte, il y a deux semaines maintenant et qu'actuellement, j'ai très mal au pied gauche. Je me demande si je ne me suis pas pris une bestiole dans le pied...

Par Titsev - Publié dans : Rufisque - Sénégal
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 31 octobre 3 31 /10 /Oct 10:00
Comme je vous le disais dans mon article précédent samedi dernier nous avons été à la Réserve de Bandia.
Et voici le reportage photo:
Deux Rhino juste devant la voiture (le 2ème est caché par le premier)

Un troupeau d'élans du Cap (un mâle pour 40 femelles ici)

Le baobab sacré avec les crânes des griots
Là, petit interlude, sur le crâne de droite, on voit un trou. Romane nous a demandé "Pourquoi il y a un trou dans le crâne?"
Et le guide de répondre "Il a eu un trou de mémoire"
Ca nous a bien fait rire malgré l'humour un peu noir...

Une girafe j'ai été ébahie d'en voir de si près

Romane sur son quad (juste pour la frime, nous avons fait la visite en pickup)

Romane qui imite la tortue et Baptiste qui cherche de quoi la nourrir

La tortue "casquée" en Adidas (oeuvre de Romane et Baptiste)
Par Titsev - Publié dans : Rufisque - Sénégal
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Dimanche 28 octobre 7 28 /10 /Oct 18:36
Quand Tu Nous Tiens...

D'ordinaire je ne suis pas superstitieuse, les échelles ne me font pas peur, ni les chats noirs. De toute façon, quand on sait que dixit les vieux marins "Une femme à bord ca porte malheur" et que malgré 3 ans sur un bateau, le seul malheur qui a dû m'arriver ca a été de rencontré mon mari (et 5 ans après pas de malheur en vue). Que dixit mon père "Quand on a ses règles la mayonnaise ne monte pas", (si si véridique, il me l'a vraiment dit), le jour où il m'a dit cela, j'ai monté une mayonnaise (à la main s'il vous plait) dans laquelle ma cuillère tenait debout.
Bref, tout cela pour dire que je ne suis pas superstitieuse à la base, j'ai même tendance à faire le contraire juste pour voir.

Hier, nous avons passé la journée à la réserve de Bandia*1, et après quelques kilomètres de brousse, le guide nous a fait arreter devant un baobab sacré dans lequel étaient enterrés des griots*2. Et selon la tradition, il fallait faire le tour du baobab (dans le sens inverse des aiguilles d'une montre) en faisant un voeu pour qu'il se réalise.
Et bien malgré ma réticence habituelle, ce coup-ci j'ai fait un voeu, en espérant très fort qu'il se réalise. Le voeu vous ne le connaitrez que si il se réalise (ou non) mais une chose est sûre si c'est la cas, je fête ca au champagne (donc non, ce n'est pas un voeu pour un bébé) et tant pis si je finis dans un état pire qu'AnneLise (désolée pour la comparaison c'etait trop tentant!!), je serai trop fière d'y être arrivée.



*1: Le reportage photo de notre visite se sera le prochain article (parution mardi ou mercredi, à voir)
*2: Les griots se sont les anciens conteurs sénégalais, ceux qui étaient chargés de transmettre les traditions et les histoires de village en village lorsque la transmission du savoir était exclusivement orale. Ces griots etaient très respectés et à leur mort, il etait de coutume de les enterrer dans le creux d'un baobab, arbre où ils s'asseyaient à l'ombre (d'où l'autre nom du baobab au sénégal, l'arbre des griots ou l'arbre à palabres)

Par Titsev - Publié dans : Rufisque - Sénégal
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Mardi 7 août 2 07 /08 /Août 12:07
il y a .....
Ces jolies petites bêtes
Oui il s'agit bien de varans qui etaient sortis après la pluie.
Ils ont fait un festin d'insectes, c'etait hallucinant à voir!!
Par Titsev - Publié dans : Rufisque - Sénégal
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés