Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Couture

En cours
Specials - Scott Westerfield

A lire
Milles Soleil Splendides - Khaled Hosseini
Lieutenante - Marine Baron
Shoes Addict - Beth Harbison

Mes livres préférés
Charlotte Brontë - Jane Eyre
Contours du jour qui vient - Léonora Miano


Les livres lus
: A lire  : moyen  : décevant
Stephenie Meyer - Fascination
Stephenie Meyer - Tentation
JL Fournier - Où on va Papa?

Tatiana de Rosnay - Elle s'appelait Sarah
Uglies - Scott Westerfeld
Charlie n'est pas rentrée - Nicci french


Bienvenus chez moi

Un petit bazar de tout et de rien: ma vie, ma famille, mes broderies, la cuisine et le tricot depuis peu...
21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 20:58
Mme fenouillard m'a fait pensé (en lisant cet article) que jusqu'à présent, à part la rentrée des classes de ma fille, je n'ai pas trop abordé ce thème.
Au Sénégal, l'école n'est pas obligatoire mais les parents essayent d'y envoyer leur enfants pour qu'ils apprennent au moins à lire et à écrire. La plupart arrêtent les études après le CM2, ce qui explique un niveau scolaire assez élevé, il faut que les enfants aient les bases avant de quitter l'école.
Chaque école a sa blouse distinctive: couleur, logo de l'école sur certaines. Romane a une jolie blouse bleue (avec une coupe de fille) et son prénom brodé dessus.
S73F0135.JPGRomane rentrée scolaire 2007-2008
Le niveau scolaire est, aux dires de beaucoup, en avance par rapport à la France mais cela se fait à un prix assez élevé pour les enfants. Jusqu'au CI (Cours Intermédiaire entre la classe des 5 ans et le CP), les cours sont surtout axés sur le graphisme et ma petite tête de mule de fille à 3 ans ne savait pas colorier sans déborder au grand désespoir de sa maitresse. Elle a aussi travaillé les barres horizontales et verticales et là encore drame: Romane veut bien en faire 4-5 jolies et bien droites après elle en a marre et ne se concentre plus...
A 4 ans, elle est maintenant dans la classe des 5 ans. Ici, l'école commence à 4 ans, avant c'est le jardin d'enfants. Romane ayant été  la crèche en France voulait faire comme ces copains et rentrer à l'école elle aussi. Donc cette année, ce n'est pas toujours rose pour elle: ma fille est bavarde, a du mal à se concentrer et obéir à un ordre tel que "on se tait", résultat, elle rentre souvent le midi en disant qu'elle s'est pris un coup de bâton sur la tête. Une idée qui me fait bondir, il est vrai mais au fond, le vrai problème c'est qu'elle n'obéit pas.
Et avant de crier "Au Loup!!", un coup de bâton pour elle équivaut à une petite tape, pour un enfant sénégalais (pour y avoir déjà assisté) c'est le bâton cassé sur la tête... Mais comme on se disait avec mon mari, même si cette pratique relève d'une autre époque pour nous, elle n'a pas l'air de s'en plaindre, malgré les quelques coups de bâtons, elle n'obéit pas plus à sa maîtresse et quand ELLE a décidé de ne pas faire quelque chose, sa tête de mule fait fureur!!
Et les autres enfants savent bien qu'elle a un statut à part, très souvent elle me dit "mais c'est Machin qui m'a dit de faire ça..." On a beau lui expliquer qu'elle doit obéir à sa maîtresse, elle ne comprend pas... Sincèrement, je plains sa maîtresse française l'année prochaine.
Mais la matière qu'elle adore par dessus tout, c'est le chant et les poésies. Elle nous en chante une nouvelle quasiment toutes les semaines, idem pour les poèmes. Avec parfois des choses assez bizarres telles que: "Quand maman met du sucre, c'est sucré; quand papa met du sel, c'est salé" ou encore "le Soleil est chaud et le frigo est froid", le pire a quand même été "les éléments de la tête sont: le visage, le nez, les yeux, la bouche, mes cheveux noirs et bouclés (sic)"... No comment, je me suis retenue de rire ce jour-là et depuis elle la récite "mes cheveux blonds et raides". Ou encore "Je suis un enfant de mon pays, N'oublie pas le Sénégal".
Romane va dans une école catholique tenue par des bonnes soeurs, les soeurs blanches comme les appellent les enfants. Les cours sont dispensés par des maîtresses sénégalaises. Les rares fois où je vais la chercher à l'école, je n'ai aucun mal à la trouver: c'est la seule petite blanche (et blonde de surcroît) au milieu des 25 enfants de sa classe. Et maintenant, la maîtresse nous connaît bien mon mari et moi, entre la fois où elle a donné un médicament à toute sa classe (Romane compris) sans en parler aux parents, mon homme s'est déplacé et la fois où nous avons appris que Romane s'était perdue sur le chemin entre l'église et sa classe, c'est moi qui y suis allée et qui ai fait ma mère très très en colère (depuis ce jour, à chaque retour de la messe - une fois par mois environ - Romane donne la main à sa maîtresse pour le retour).

En conclusion, que dire de cette éducation pour ma fille?
Sincèrement, cela ne lui convient pas, elle a besoin d'être dans une petite classe bien entourée et surtout elle VEUT apprendre à lire et à écrire (aux dernières grandes vacances mon mari lui a appris à écrire son prénom, chose qu'elle ne savait pas car à l'école, elle signe ses dessins d'un symbole). Mais c'est extrêmement enrichissant pour elle, elle apprend le partage à aller vers les autres, elle a des ami(e)s sénégalais et ne fais pas attention aux distinctions de couleur de peau. Parce qu'après tout, ces distinctions, il n'y a que nous adultes pour y prêter une quelconque attention...


Pour finir petit coup d'auto-satisfaction: je suis enfin passée en V2, merci à tous et toutes!!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

osteolala 23/02/2008 02:50

Ton histoire m'a fait rire parce que nous avons bien eu "nos ancêtres les gaulois" qui étaient décriés en leur temps.Une autre histoire: à la fête de l'école, les enfants (en CE1) jouaient des petits ramoneurs. Bien sûr, tous étaient barbouillés (et ravis!) de noir, sauf Wilson qui était africain. Les enfants tous seuls ont discuté et ont trouvé injuste que Wilson ne soit pas barbouillé-maquillé comme tout le monde. Ils ont alors décidé qu'il serait barbouillé-maquillé de blans. Et c'était le sel ramoneur tout blanc...Une autre fois, dans la rue, on croise un gamin et mon fils me dit:"Tiens, on dirait Wilson". Moi, intelligente(?!), lui dit que non il ne ressemble pas à Wilson (ce petit garçon était blanc). Mon fils insiste, moi aussi et confiante en moi, je lui demande de m'expliquer... "ben regarde, il a le même manteau vert..."Surveille les coups sur la tête, mais je suis sûre que ta fille te le ferait ressentir si elle était malheureuse. Je crois qu'elle est en train de se fabriquer des souvenirs merveilleux.Je trouve bien qu'elle soit dans une école sénégalaise.Bises mi-figue, mi-raisin!!

Titsev 23/02/2008 13:16

C'est amusant de voir que mine de rien, cette distinction noir-blanc est souvent du fait des adultes et non des enfants...

adelap 22/02/2008 14:58

ayé ayé ayé, le sénégal est arrivé chez moi ce matin!!!!merci merci mercimagnifique!!!je te tiens au courant!!!

Titsev 23/02/2008 13:15

Ouf Un mois pile pour arriver!!J'ai hâte de voir ce que tu vas en faire

Leocadie 22/02/2008 03:32

C'est quand même assez incroyable ce que tu racontes sur cette école.Le coup du bâton avec la distinction noir blanc c'est quand m^me terrible non?et la preuve que ça ne marche pas en plus!!!En tout cas je suis d'accord pour l'enrichissement et l'ouverture d'esprit que cela va apporter à ta fille . Mon aîné était aussi le seul blanc de sa classe en martinique (petite maternelle da quartier) . Il n'a jamais fait la différence entre les races...Très intéressant et instructif ce post!...et merci d'avoir mentionné mon blog!

Titsev 22/02/2008 12:25

Pour la mention, c'est normal, j'ai trouvé l'idée chez toi.Et pour la distinction noir-blanc à l'école, elle vient des parents. Personnellement, j'ai déjà du mal à accepter que ma fille se fasse taper parce qu'elle n'obéit pas; je partirai vite en vrille si elle se faisait battre comme les maîtresses peuvent le faire avec les autres enfants...Le pire c'est que pour beaucoup d'enfants noirs, le seul moyen pour qu'ils obéissent à l'école c'est de les taper et eux-même le reconnaissent (les enfants!!)

didi 21/02/2008 21:18

toi aussi tu es une adepte de la famille Fenouillard, j'adore lire ce blog.ah sacrée Romane, c'est une très belle aventure pour elle, une fois de retours en France, elle verra que ce n'est pas du tt la mm chose et elle prenda très vite le "pli"bisous

Titsev 22/02/2008 12:22

Comme tu le dis Ingrid, elle prendra le pli, je ne m'inquiète pas. Ici, elle fait un peu n'importe quoi parce qu'elle n'aime pas ce qu'elle fait à l'école (de 1) et de 2, elle est comme son père, elle aime bien braver l'autorité... (Bonjour, les convocations à l'école qui m'attendent!!)Mais une fois qu'elle commencera à apprendre à lire et écrire cela ira tout seul...