Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Couture

En cours
Specials - Scott Westerfield

A lire
Milles Soleil Splendides - Khaled Hosseini
Lieutenante - Marine Baron
Shoes Addict - Beth Harbison

Mes livres préférés
Charlotte Brontë - Jane Eyre
Contours du jour qui vient - Léonora Miano


Les livres lus
: A lire  : moyen  : décevant
Stephenie Meyer - Fascination
Stephenie Meyer - Tentation
JL Fournier - Où on va Papa?

Tatiana de Rosnay - Elle s'appelait Sarah
Uglies - Scott Westerfeld
Charlie n'est pas rentrée - Nicci french


Bienvenus chez moi

Un petit bazar de tout et de rien: ma vie, ma famille, mes broderies, la cuisine et le tricot depuis peu...
8 avril 2007 7 08 /04 /avril /2007 11:35
J'ai longtemps hesité avant d'ecrire cet article, de peur de faire celle qui étale sa vie sur le net et puis je crois que j'en ai besoin de cet article...

Silo a écrit il y a peu sur la difficulté de l'éloignement dans les bons moments et là c'est mon tour de sentir ce "loin"...
Pourquoi ne nous dit-on jamais que c'est la dernière fois que l'on voit un être cher?
Pourquoi est-ce que ma tête le sait a mis les mots dessus mais mon coeur s'y refuse?
Pourquoi les larmes refusent-elles de couler comme si au fond de moi il me restait cet espoir qu'en Septembre, tu seras toujours là...

Et puis il y a ces souvenirs qui remontent, les dimanches après-midi, où nous nous faisions nos grands repas de famille sous les peupliers qui finissaient souvent en bataille d'eau, les lits en portefeuille que nous nous obstinions à faire avec mon cousin (pas tres discretement je le concede), cette chanson paillarde que tu m'avais promis de me chanter un jour "quand je serai grande" et puis je suis grande, toi tu as perdu ta voix et tu ne me l'as jamais chantée...
Ta façon de me serrer dans tes bras avec ce petit clin d'oeil histoire de dire "t'occupe pas des autres, tu as fait le bon choix"

J'aurai aimé pouvoir te dire au revoir même si je l'ai fait sans le savoir en Juin dernier, tu vas me manquer Papi

Partager cet article

Repost 0
Published by Titsev - dans Titsev
commenter cet article

commentaires

nadine49 20/04/2007 20:32

ohh titsev
j'étais venue te faire un coucou et que vois-je ??
j'imagine ton chagrin et surtout si loin des tiens.
je ne sais hélas pas parler comme les copines mais le coeur y est surtout que j'ai eu le malheur moi aussi de perde mon pépé adoré
je pense bien fort à toi et t'embrasse affectieusement

Titsev 20/04/2007 22:11

merci beaucoup Nadine!C'est vrai que l'eloignement ca aide pas à faire son deuil, le manque est toujours là mais la vie continue...

Valerie 17/04/2007 21:24

J'étais venue te dire merci pour tes suggestions concernant le logo de la ronde des tuniques, et puis j'ai lu ce beau post, et il m'a beaucoup touchée. j'ai perdu mes grands-parents qui m'ont élevée ( je n'ai pas mes parents ni aucune autre famille sauf mon mari et notre fille) il y a presque 4 ans et mon grand-père a été un personnage d'une grande importance dans ma vie avec qui j'ai partagé énormément et en profondeur, sans compter mes premiers souvenirs de petite fille qui remontent aux balades sur ses épaules... c'était son anniversaire hier, il aurait eu 87 ans. un moment toujours très difficile, et un grand vide qu'ils ont tous les deux laissé dans mon coeur et dans ma vie, en partant. je suis désolée que tu connaisses aussi ce chagrin, la douleur reste mais évolue et c'est à nous de les faire vivre dans les souvenirs maintenant. bon courage.

CHARLOTTE 11/04/2007 06:35

Je viens ici insouciante te rendre ton coucou, mais en repars très émue, difficile de ne pas chercher à te procurer un peu de réconfort... Ingrid et Ostéo l'ont fait avant moi, je ne saurais quoi rajouter, si ce n'est que l'année dernière, j'ai vécu cette séparation avec au départ beaucoup de tristesse, que j'ai transformé en plénitude assez rapidement en réfléchissant à tout ce qu'il nous avait légué, à tous ces traits de caractère unique qui le rendait unique, et en mesurant justement ma chance de l'avoir eu si longtemps à nos cotés.  J'ai vécu ce départ tristement mais avec philosophie quant-au coté logique de cette séparation et ça m'a fait relativer ma tristesse... Pour autant, c'est très nostalgique que j'aborde chaque événement où pour la première fois il n'est pas là ! J'ai envie d'effacer ce commentaire qui ne parle que de moi au lieu de te réconforter toi, c'est juste que j'ai eu l'impresion de partager ce sentiment et vouloir te dire que même triste, avec réflexion et temps pour se poser, il faut essayer de ne garder que le bon à l'esprit et le faire partager !!! Ca permet de les garder encore un peu présents ces personnes qui nous manquent tant... Je t'embrasse.

Titsev 12/04/2007 15:59

Merci beaucoup pour ce commentaireJ'aime beaucoup ton approche de cet évenement, c'est vrai que mon Papi etait quelqu'un de très gentil, très aimé (ma grand mère a été tres surprise à l'eglise de voir le monde qui s'etait deplacé pour lui).Et même si c'est toujours dur d'accepter la mort d'un être cher, on garde en soi un peu de lui et à nous de le transmettre

didi 10/04/2007 10:47

ma petite Sev, c'est les larmes aux yeux que j'ecris ce commentaire, garde dans ton coeur tt ces moments passé avec lui, ces paroles, ces humeurs, c'est ce que tu as de plus precieux pour faire vivre ce papi, qui est parti bien trop tot, fait le vivre a travers tes mots, pour tes enfants.
j'ai perdu ma grand mere, l'année d'avant Clément, et le fait que jamais mes garcons ne pourront la connaitre me fait tres mal.
je t'embrasse bien  fort

Titsev 10/04/2007 11:42

Merci ma Ingrid!J'ai eu ma grand mère hier au téléphone et elle m'a dit qu'il avait eu une "belle mort" (si tant est qu'une mort puisse etre belle) du moins paisible. Il s'est endormi le soir et ne s'est pas réveillé le matin...Mais il va me manquer....Mes petits avaient quand même la chance d'avoir 2 arrière grand pères et leur 4 arrière grand mères....

osteolala 09/04/2007 21:23

Heureusement qu\\'il y a des choses que notre entendement "n\\\'entend" pas. Comment pourrions-nous vivre notre présent, notre quotidien avec la préscience des choses? Comment accorder de la liberté aux êtres chers dans cette situation là? Par contre, parfois, un éclair d\\\'amour déchire le ciel et nous fait entrer à notre insue,pendant 1/10 de seconde, dans l\\\'espace-vie d\\\'un proche... Et on le serre dans ses bras plus fort que d\\\'habitude sans trop savoir pourquoi. Bon courage et laisse couler tes larmes. Bises

Titsev 10/04/2007 11:38

Merci Ostéo pour cette superbe pensée!