Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Couture

En cours
Specials - Scott Westerfield

A lire
Milles Soleil Splendides - Khaled Hosseini
Lieutenante - Marine Baron
Shoes Addict - Beth Harbison

Mes livres préférés
Charlotte Brontë - Jane Eyre
Contours du jour qui vient - Léonora Miano


Les livres lus
: A lire  : moyen  : décevant
Stephenie Meyer - Fascination
Stephenie Meyer - Tentation
JL Fournier - Où on va Papa?

Tatiana de Rosnay - Elle s'appelait Sarah
Uglies - Scott Westerfeld
Charlie n'est pas rentrée - Nicci french


Bienvenus chez moi

Un petit bazar de tout et de rien: ma vie, ma famille, mes broderies, la cuisine et le tricot depuis peu...
18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 10:55
J'aimerai écrire un livre un jour.
Cette idée me trotte en tête depuis quelques jours (ou années). J'en viens même à me demander si je n'y suis pas prédestinée, je sais c'est un peu orgueilleux de dire ce genre de choses mais les exemples me reviennent en tête au fur et à mesure que cet article prend forme.
Au lycée, en terminale, j'avais commencé un projet de BD bretonne avec un élève de L, moi Scientifique aux textes et lui le Littéraire aux dessins. L'idée n'a jamais abouti, à la première planche, nos points de vue divergeaient: un personnage de second plan que j'aurai voulu étoffer devait disparaître dans un attentat pour demander l'indépendance de la Bretagne (si je me rappelle bien le thème de la BD, avec les années j'ai un doute). Et cette histoire risquait de me détourner de mes études de médecine. Non pas sentimentale l'histoire, juste la BD.
Plus jeune, vers 13-14 ans, avec ma petite soeur nous avions inventé une histoire qui ressemblait à un Alice aux Pays des Merveilles chez les Minimoys. Une petite fille était aspirée par son miroir (ou la fenêtre de sa chambre) et se retrouvait dans un monde parallèle où il n'y avait pas de surface, un monde souterrain peuplé de monstres gentils.
En primaire, ma maîtresse de CE2 s'arrachait les cheveux avec moi. J'étais une élève ultra calme (j'ai souvent eu cette appréciation "Elève calme, ne participe pas assez" durant toute ma scolarité), première de ma classe - je faisais la guerre à mon cousin Benoit pour avoir de meilleures notes que lui - et donc durant la classe, je me mettais un livre sur les genoux et je lisais pendant que ma maîtresse donnait ses explications. Et ce qui l'énervait le plus dans tout cela, c'est qu'elle pouvait m'interroger n'importe quand, j'étais capable de lui répondre à son grand désespoir.
Petite fille, - ma mère m'a souvent raconté cette anecdote -, elle pouvait me laisser des heures seule dans ma chambre, je me créais un mon imaginaire et je parlais avec mes poupées qui avaient une vie fabuleuse pleine de fées, de papas et mamans qui abandonnaient leur enfant que je recueillais (bien sur). J'avoue que lorsque Romane du haut de ces 4 ans a joué au "poupon abandonné" avec sa cousine, j'ai souri en repensant à cette vieille histoire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Titsev - dans Digressions
commenter cet article

commentaires

cielenstock 22/10/2007 21:02

coucoumerci pour tes commentaires sur notre blog, et aussi d'avoir souhaité l'anniversaire de notre puce au téléphone avec Lionel (quel hasard, hein ?).Pour les créas, moi aussi je traine les pieds, cette chaleur me creve ...Et pour revenir au sujet de ton post, c'est vrai que ce qui nous fait vivre c'est de suivre nos rêves, ou bien de savoir qu'un jour on les suivra. Sans projets, on meurt. A bientôt par blog interposé

papoum 21/10/2007 19:51

J'achète !!!! :))) Si ça peut t'encourager j'aime bien ton style d'écriture, donc si livre il y a moi être fan d'avance ! :)

osteolala 18/10/2007 20:35

Au boulot, Madame!