Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Couture

En cours
Specials - Scott Westerfield

A lire
Milles Soleil Splendides - Khaled Hosseini
Lieutenante - Marine Baron
Shoes Addict - Beth Harbison

Mes livres préférés
Charlotte Brontë - Jane Eyre
Contours du jour qui vient - Léonora Miano


Les livres lus
: A lire  : moyen  : décevant
Stephenie Meyer - Fascination
Stephenie Meyer - Tentation
JL Fournier - Où on va Papa?

Tatiana de Rosnay - Elle s'appelait Sarah
Uglies - Scott Westerfeld
Charlie n'est pas rentrée - Nicci french


Bienvenus chez moi

Un petit bazar de tout et de rien: ma vie, ma famille, mes broderies, la cuisine et le tricot depuis peu...
20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 12:04

partie 1
Nous avons tous une famille de sang, celle qui nous vient de nos parents et une famille de coeur, celle que l'on se construit au gré de la vie, au gré des rencontres, des ami(e)s qui occupent une place à part dans notre coeur, qui sont là pour nous aider lorsque nous avons des ennuis, que l'on écoute avec attention lorsqu'ils nous racontent leur problème. Pour moi, cette famille de coeur est assez réduite, il y a des gens en qui j'ai confiance et j'accorde peu ma confiance, je me livre peu. Si vous lisez mes articles avec attention, cela doit vous faire sourire de lire cela.
Dans cette famille de coeur, il y avait mes 3ème grand-parents, ceux que je m'étais choisi enfant. Je n'avais pas eu à aller très loin, ils habitaient en face de chez moi lorsque j'étais enfant. Mes parents m'ont souvent raconté qu'un jour, j'avais disparu et qu'ils m'avaient retrouvé chez eux en train de manger des gâteaux. J'ai coutume de raconter que j'ai fait ma seule et unique fugue à 4 ans mais que je n'ai pas oser aller loin, j'ai juste traversé la rue...
Nous vivions à cette époque dans un quartier du village de mes grands parents maternels, un quartier de campagne tranquille où les enfants apprenaient à faire du vélo dans la rue en faisant des tours de quartier, c'était mon univers. Il y avait "La Folle" qui habitait de l'autre côté de la rue et à droite de chez nous. Elle était surnommée ainsi pour s'être soi disant promené nue un jour dans la rue, elle faisait partie du folklore du quartier même si maintenant, j'ai de la peine pour cette pauvre femme qui devait souffrir, mais la folie dans les années 80 était encore taboue.
Là n'est pas la sujet de mon article, revenons à cette maison en face de la mienne. Bizarrement, de cette maison, je ne connaissais que la cuisine et les toilettes, ce n'est qu'au décès d'Y. en 2000 que j'ai entr'aperçue sa chambre et les autres pièces de cette maison où j'avais passé tant d'heures.
Y. et R. était un couple tranquille qui avait eu 2 enfants, un garçon décédé peu alors que j'avais 5 ou 6 ans et une fille déjà adulte lorsque je venais chez eux. J'aimais aller chez eux prendre une tisane, je me sentais grande. Mon père quand à lui aimait aller à la cave avec R. tandis que moi je discutais avec Y.

A suivre...

Partager cet article

Repost 0
Published by Titsev - dans Digressions
commenter cet article

commentaires

cigale du sud 20/01/2008 20:22

a quand la suite ,on est en haleine quel suspense ..........;a +pour la suite cigale